* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Une prière chaque jour ( Paul Calzada )

index

 

 

La prière enseignée par Jésus se termine par une magnifique doxologie : « Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen ! » (Matthieu 6 :13).

Le Notre Père, commence avec Dieu et finit avec Dieu.

Le Seigneur nous invite, lorsque nous prions, non seulement à mettre Dieu en premier, mais également à lui rendre la gloire à la fin de toute requête.

La prière n’est pas une litanie de demandes, mais elle est entourée de la gloire divine. La prière n’a pas d’autre objet que celui-là : Chercher la gloire de Dieu.

Il est essentiel de ne pas séparer la fin du « Notre Père » de son commencement. La prière débute par « Notre Père », c'est-à-dire cet être créateur qui nous aime, qui nous accueille, qui nous écoute, qui vient à notre secours, qui nous pardonne et nous délivre, et elle se termine par le rappel que ce « Père » est aussi le Roi des rois, le Seigneur de gloire, auquel nous nous soumettons.

Certains pourraient être enclins à ne voir en Dieu qu’un Père aimant, plein de tendresse et de miséricorde, prêt à accepter toutes les demandes de ses enfants, au point d’en oublier que Dieu est aussi le Maître. C’est ce que le Seigneur a dû rappeler à l’apôtre Paul qui priait pour être délivré d’une « écharde dans sa chair ». En cette circonstance, Dieu lui a dit : « Ma grâce te suffit » (2 Corinthiens 12 :8/9).

Parfois, nous entendons certains discours culpabilisateurs, du genre : « Ta maladie ne glorifie pas Dieu » ; ou encore : « Un chrétien ayant la foi doit être guéri » ; et, ajoutons : « Dieu veut que tu sois prospère, et si tu es dans la pauvreté, ce n’est pas normal » ... Il est important de rappeler que la prière n’est pas le moyen d’obtenir tout ce que nous désirons.

La prière est aussi un acte de foi en la souveraineté de Dieu. N’oublions jamais, que ce que Dieu veut pour nous, est bien meilleur que ce que nous, nous voudrions.

Alors que les trois amis de Daniel vont être jetés dans la fournaise ardente, ils déclarent au roi : « Notre Dieu peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Sinon, sache que nous ne servirons pas tes dieux » (Daniel 3 :17/18).

Oui, Dieu peut tout, il peut nous délivrer de la fournaise pandémique qui sévit en ce moment, mais surtout, même si la fournaise nous emporte, Dieu nous délivre de la main de notre adversaire le diable, il nous tient dans sa main, et nous introduit dans sa présence pour toujours.

« Notre Père et Seigneur, nos vies ne sont pas dans les mains de l’ennemi, elles sont dans ta main, aussi nous proclamons avec foi que tu es le Roi de nos vies. Nous croyons en ta souveraineté qui prévoit ce qu’il y a de meilleur pour nous, afin que tu sois glorifié en tout. Amen ! »

Avec amour,



02/05/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres