* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Une racine indéracinable ? ( Paul Calzada )

 

 

 

« L’amour de l’argent est une racine de tous les maux ; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments » (1 Timothée 6.10).

L’image employée par l’apôtre est celle d’une racine. Nous savons bien ce qu’est une racine ; c’est la partie cachée d’une plante qui lui assure sa vie.

 

Nous assistons régulièrement, dans notre région viticole, à l’arrachage de vignes. De puissantes machines déracinent les ceps, et les entassent au milieu du champ. Il arrive que de nombreuses racines restent enfouies sous la terre ; elles ont été coupées mais pas totalement extirpées. Apparemment il n’y a plus de vigne, mais si le champ n’est pas cultivé, on voit réapparaître au bout de 2 ou 3 ans des pousses de vigne. Les racines enfouies et brisées, ont redonné vie à la vigne.

L’amour de l’argent peut être enfoui sous des tas de convenances, d’apparentes générosités, mais cette racine, même enfouie, peut ressurgir avec une vitalité envahissante. L’amour de l’argent est comme l’hydre aux cent têtes : Lorsqu’on en coupait une, il en repoussait deux !

 

Dans ce texte, le mot racine signifie l’origine, la source. L’amour de l’argent est à l’origine de tous les maux. La violence, la guerre, l’esclavage, la prostitution, le trafic de la drogue, les arnaques en tous genres qui dépouillent des milliers de victimes… plongent leurs racines dans cet amour immodéré de l’argent. Voilà pourquoi les croyants sont invités à se garder de la cupidité : « …que personne n’use envers son frère de fraude et de cupidité… » (1 Thessaloniciens 4.6). Les conséquences de la cupidité peuvent être dramatiques à court ou à long terme, mais la pire des conséquences, c’est la perte de la foi : « quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi » (1 Timothée 6.10).

La seule charrue qui est capable de faire remonter toutes ces racines, et de les arracher une par une, c’est la croix. L’apôtre Paul rappelle aux Corinthiens, que son message était la croix (1 Corinthiens 1.18, 23/24 ; 2.2). Or, parmi ces croyants, certains, gagnés par la cupidité, dépouillaient leurs frères. Donc, il leur rappelle d’accepter que la croix opère en eux : « Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller ? » (1 Corinthiens 6.7). Seul le principe de la mort à soi-même peut nous conduire dans cette voie de l’acceptation du dépouillement comme l’ont expérimenté les croyants mentionnés dans l’épître aux Hébreux : « …Vous avez accepté avec joie l’enlèvement de vos biens … » (Hébreux 10.34).

L’amour de l’argent, racine de tous les maux, n’est pas indéracinable. Il suffit, pour l’ôter, que la réalité de la croix opère, jour après jour, dans nos vies.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, que le message de la croix, ne soit pas une théorie religieuse dans ma vie, mais une réalité vécue, qui sera visible au travers d’un cœur généreux. Amen !

 

 



02/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 743 autres membres