* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Une réponse douce… ( Plaire au Seigneur )

télécharger (1)

 

 

Les hommes d’Éphraïm dirent à Gédéon: Que nous as-tu fait, de ne pas nous avoir appelés lorsque tu es allé faire la guerre contre Madian? Et ils contestèrent fortement avec lui. Et il leur dit: Qu’ai-je fait maintenant en comparaison de vous? Les grappillages d’Éphraïm ne sont-ils pas meilleurs que la vendange d’Abiézer? Dieu a livré en votre main les princes de Madian, Oreb et Zeëb; et qu’ai-je pu faire en comparaison de vous? Alors leur esprit s’apaisa envers lui, quand il leur eut dit cette parole.Jug 8:1-3

Gédéon, répondant à l’appel de l’Éternel, poursuit les Madianites avec trois cents hommes choisis par Dieu. Il leur inflige une sévère défaite et, pour que celle-ci soit complète, il demande aux gens de la tribu d’Éphraïm de couper la retraite des Madianites en se postant au Jourdain. Cette initiative s’avère efficace et permet aux Éphraïmites de prendre deux princes de Madian, Oreb et Zeëb, et de les mettre à mort.

Forts de leur succès, ils reprochent à Gédéon de ne pas les avoir appelés dès le début de cette guerre. La tentation est sûrement forte pour Gédéon de répliquer à ces provocateurs du tac au tac, sur le même ton. Au contraire, Gédéon répond avec douceur; il minimise la part, pourtant décisive, qu’il a prise dans la défaite des Madianites et reconnaît l’efficacité de l’intervention des contestataires. Ainsi une guerre fratricide est évitée.

Parmi le peuple de Dieu, combien de querelles amorcées par l’orgueil auraient pu être éteintes dès le début si on avait répondu avec douceur comme Gédéon! Apprenons à donner une réponse douce, à nous effacer et à voir le bien qui se trouve chez l’autre. Gagner l’autre, lui permettre de sauver la face, ne surtout pas chercher à l’écraser, tel devrait être notre objectif dans des cas semblables. C’est pourquoi rien n’est aussi indispensable que de vivre et rester dans la présence de Dieu, afin d’avoir cet esprit doux et paisible qui est d’un grand prix devant Dieu (1Pi 3:4).

Ce qui est vrai parmi le peuple de Dieu l’est également dans toutes nos relations sociales ou familiales.

Ainsi se vérifie le proverbe: Une réponse douce détourne la fureur, mais la parole blessante excite la colère (Pr 15:1).



01/08/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres