* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Vaches grasses et vaches maigres ! ( Paul Calzada )

“J’ai appris à être content de l’état où je me trouve. Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance.” (Philippiens 4.11/12).

L’histoire de la vie de Joseph, dans la Bible, est palpitante. Elle se lit comme une aventure pleine de rebondissements inattendus. C’est l’un des derniers fils du patriarche Jacob. A l’époque où le droit d’aînesse prévalait, cette position d’avant dernier fils de Jacob, ne lui laissait pas présager une grande fortune.

Mais voici qu’un cheminement des plus surprenants va le conduire de la prison à la cour de Pharaon, du statut d’esclave à celui de premier ministre, et tout cela parce qu’il a su interpréter ce songe très curieux de Pharaon : les sept vaches maigres

qui ont dévoré sept vaches grasses.

Joseph explique que les sept premières vaches grasses représentent sept années d’abondance, et que les sept vaches maigres, venant à la suite des vaches grasses, représentent sept années de famine. Il suggère alors au Pharaon de choisir un homme qui saura faire des économies pendant les sept premières années, pour ensuite, avoir de quoi faire face aux sept années de famine. Le Pharaon sans hésiter confie cette tâche à Joseph. Et voici ce que fit Joseph : “Joseph rassembla tous les produits de ces sept années d’abondance, il fit des approvisionnements dans les villes… Joseph amassa du blé comme le sable de la mer… ” (Genèse 41.48/49).

Ce que l’on peut retenir de cette histoire, c’est que l’abondance et la disette peuvent se succéder au cours d’une vie. Ces événements s’étalent sur une période de quatorze ans, c’est pourquoi il est important de garder une vision à long terme lorsqu’on doit prendre des décisions financières. Alors que nous vivons dans un siècle de super consommation, où il faut remplacer très rapidement ce qu’on achète aujourd’hui, prenons garde de ne pas rentrer dans ce rythme effréné du court terme. Ce récit nous enseigne qu’il est prudent de ne pas tout dépenser lorsque l’abondance est présente.

La parabole du fils prodigue nous le rappelle aussi : Alors qu’il dispose d’une belle fortune, il va la dépenser sans compter, jusqu’au jour où il va se retrouver sans réserve. Une petite épargne est nécessaire pour absorber les mauvais aléas de la vie.

Ce récit nous montre également qu’il est important d’avoir un budget. Les dépenses en période d’abondance doivent être pensées et réfléchies, et ne pas aller au-delà de ce qui est nécessaire. Souvenons-nous que cette gestion intelligente mise en place par Joseph, non seulement a contribué à sa propre fortune, mais également a permis aux Égyptiens, et à tous les peuples voisins, d’être rassasiés au moment de la famine. A l’heure de la crise, ceux qui ont été prévoyants peuvent venir en aide aux nécessiteux.

Un conseil pour ce jour :

Apprenez à bien gérer l’abondance pour pouvoir faire face aux jours de disette.

 

 



07/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 775 autres membres