* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Victoire de la foi ( Plaire au Seigneur )

téléchargement (4)

 

 

(Jacob) lutta avec Dieu; oui, il lutta avec l’Ange et prévalut.Os 12:5

À l’image de la lutte de Jacob avec l’ange (Ge 32:24-32), l’histoire de la femme cananéenne (Mt 15:21-28) nous montre une autre lutte terrible qui nous paraît quelque peu cruelle. La requête est bouleversante:

    • Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David; ma fille est cruellement tourmentée par un démon.
    • Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël répond Jésus.

C’est la confiance dans la puissance et la bonté du Fils de David qui avait motivé cette femme pour venir à lui; c’est dans le cœur de Jésus qu’elle cherchait un abri. Mais que deviendra-t-elle si cet abri même, si ce dernier refuge vient à lui manquer et si apparemment elle ne trouve dans le cœur de Jésus que dureté et dédain? Mais Jésus l’éprouve parce qu’il l’aime (Heb 12:6) et connaît son cœur. Il est fidèle et jamais il ne l’éprouvera au-delà de ses forces, forces qu’il mesure exactement et qu’il lui communique lui-même (1Co 10:13).

Mais, alors que ce fidèle amour de Jésus se cache sous des apparences de dureté et de dédain, la prière de cette femme devient plus ardente: «Seigneur, viens à mon secours!»

    • Il ne convient pas de prendre le pain des enfants et de le jeter aux chiens répond Jésus. Le voici adoptant ce qu’il y a de plus méprisant dans le langage de l’époque. Le cœur de la Cananéenne peut être blessé, froissé, bouleversé. On répond à sa confiance par la froideur, à sa supplication par le mépris. C’est bien maintenant qu’elle aurait été vaincue si elle avait pu l’être. Mais elle refuse cette défaite car elle refuse de douter. Elle accepte l’humiliante comparaison, pour en faire un argument capable de vaincre la résistance du Seigneur.
    • Oui, Seigneur; car même les chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leur maître.
    • Femme, ta foi est grande; qu’il te soit fait comme tu veux, répond Jésus. Comme pour dire: «C’en est fait, la victoire est bien à toi, ta fille est guérie, ta foi a triomphé!»

Luttons toujours par la prière, ne doutant jamais de la bonté du Seigneur (Eph 6:18)!

D’après Adolphe Monod



19/07/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1066 autres membres