* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

“VOUS ÊTES AUSSI SOLIDE QUE VOTRE MAILLON LE PLUS FAIBLE !” ( Laurent Guillet )

Le vieil adage fait référence à un phénomène physique très simple :

la force exercée sur une chaîne est répartie également entre ses maillons.

Chaque maillon subit les mêmes contraintes et doit résister au même niveau que les autres.

Par conséquent, si l’un des maillons est de moins bonne qualité, il sera

le premier à casser, ce qui brisera la chaîne en entier.

 

Quand est-il de la chaîne de votre foi ?

Prenons l'image de la foi comme une chaîne constituée de maillons.
   

“Mon juste vivra par la foi”.

“Celui qui est juste à mes yeux vivra par la foi, mais s’il retourne en arrière, je ne prends pas plaisir en lui.” Hébreux 10/38

“Veillez donc avec soin à votre manière de vivre. Ne vous comportez pas comme des insensés, mais comme des gens sensés.” Éphésiens 5/15

 

Les trois maillons indispensables :

 

1. Le premier maillon : la foi qui sauve.

La nouvelle naissance conséquence de la prédiction de l’évangile.

La conviction de péché produite par le Saint Esprit ; la repentance ; l’humiliation du pécheur ;

Le pardon et le salut par grâce en Jésus Christ.

La croix au centre de l'expérience chrétienne.

 

2. Le deuxième maillon : la foi fidélité.

Le maillon qui nous attache à Jésus Christ.

La foi fidélité quoi qu’il arrive, quelque soit nos expériences, le style ou l’ambiance de l’église locale. Ce maillon est solide parce

qu’il est attaché au Christ.

 

3. Le troisième maillon : la foi connaissance doctrinale.

Le maillon de la connaissance biblique, doctrinale, théologique.

La foi qui se nourrit de l’étude de la Parole de Dieu, des livres de “références”, des auteurs évangéliques éprouvés.

La foi qui se pose des questions et cherche des réponses bibliques.

Une dimension intellectuelle liée au renouvellement de l'intelligence.
   
"Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de

votre part un culte raisonnable.

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait." Romains 12/1-2

 

La vie de l'Esprit prend ici pleinement sa place.

Un constat : Notre foi ne dépend pas d’un sentiment, d’une ambiance, d’une expérience.

 

Aujourd’hui, le chrétien est confronté à :

- Un évangile “Anthropocentrique” où l’homme est au centre et Dieu est son serviteur.

Une vision faussée de la réalité spirituelle du NT qui met Dieu au centre et Jésus-Christ comme le maître que l'on sert.

C'est l'élévation sans l'abaissement ! Ce n'est pas l'exemple du Christ :
   
"Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix." Philippiens 2/5-8

 

Cela engendre des croyants égocentriques...

 

- Un évangile “Positif” où le message est présenté comme solutionnant facilement tous les problèmes de l’homme, où il faut

sans cesse avoir la pensée positive.

C’est la grande mode de “l’encouragement”…

Cela engendre ces croyants décalés de la réalité...

 

- Un évangile “Sensationnel” où il faut, chaque jour expérimenter des sensations, des émotions, un miracle, des sentiments très forts.

On vous fait croire que chaque jour est extraordinaire, que des “expériences” sont à vivre quotidiennement…

Cela engendre des croyants insatisfaits et frustrés...

 

Ces “évangiles” là nous viennent d’un courant de pensée fortement influencés par des philosophies étrangères aux Ecritures !

Inspirés de “la pensée positive” et de “l’évangile de la prospérité”, ils présentent un évangile et une vie chrétienne éloignés de la réalité

spirituelle du vrai christianisme.

 

Ne nous laissons pas séduire ! Selon les critères de ces prédicateurs,

ni Jérémie, ni Jean-Baptiste, ni Jésus, ni Paul n’ont connu le succès !

 

Conclusion :

 

Si un seul des trois maillons de notre foi est faible, la chaîne de notre foi est en grand danger !

Dieu nous appelle à renforcer les maillons de notre foi avec de vraies valeurs, avec des matériaux éprouvés :
   

1 Corinthiens 3/1 - 23 :

“Pour ce qui est du fondement, nul ne peut en poser un autre que celui qui est déjà en place, c’est-à-dire Jésus-Christ. 12 Or on peut bâtir sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses ou du bois, du chaume ou du torchis de paille. 13 Mais le jour du jugement montrera clairement la qualité de l’œuvre de chacun et la rendra évidente. En effet, ce jour sera comme un feu qui éprouvera l’œuvre de

chacun pour en révéler la nature.

“Veillez donc avec soin à votre manière de vivre. Ne vous comportez pas comme des insensés, mais comme des gens sensés.” Éphésiens 5/15

 

 

 

 



06/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 784 autres membres